Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les négociations ont débutées. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les propositions de la direction ne sont pas favorables aux salarié-e-s. Réuni-e-s en assemblées générales sur les différents sites, nous avons décidés d'exprimer notre désaccord. Via une pétition, dont une version amendable figure ci-après. Si vous ne l'avez pas encore lue, et si vous souhaitez la signer, contactez votre militant cfdt le plus proche.

Nous, salarié-e-s réuni-e-s en assemblée générale, avons décidé de vous faire part de nos réactions à la suite de vos « propositions » aux organisations syndicales pour ce qui concerne vos projets d’aménagement du temps de travail.

CONSTERNATION

Vos bases de négociations sont caricaturales !

Nous vous rappelons ce que nous avons consenti depuis l’année 2011 pour la société :

  • Perte de 2 jours de congés payés
  • Perte de 4 jours de réduction du temps de travail
  • Perte de la garantie du salaire au minimum hiérarchique de la convention + 15 %
  • Promesse d’une renégociation des RTT 2013-2014 jamais tenue.

Le tout sans aucune compensation salariale, encore aujourd’hui. Nous vous rappelons que nous étions satisfaits du statut des salariés d’Answare, qui avait fait ses preuves pendant plus de 10 ans et qui convenait à notre activité.

INJUSTICE

Nous ne pouvons admettre que dans des collectifs de travail, le traitement des informaticien-ne-s ne soit pas égalitaire ! Introduire des différences entre les personnes est facteur d’iniquité et de mauvais climat social.

Une « harmonisation » de 2 statuts ne peut pas être un nivellement par le bas, encore moins un fossé creusé par rapport à la situation antérieure.

REVENDICATIONS

Nous demandons des propositions acceptables.

Nous demandons un respect des temps réels de travail : nous ne travaillerons pas plus pour moins de compensations, sans aucune considération.

CONSEQUENCES POUR LA SOCIETE

Un projet autant à la baisse ne peut qu’avoir comme conséquences :

  • un recrutement nul, qui entraînerait une baisse du chiffre d’affaires
  • une vague de démissions des plus rapidement employables sur le marché, qui accentuerait cette baisse

CE QU’EN PENSENT LES SALARIE-E-S ??

Devant cette volonté de faire disparaître les quelques avantages qui restent, nous vous signifions que pour nous :

  • 3 jours de RTT ou les 35 heures « standard » de Syntec, cela revient au même !
  • nos salaires sans la garantie des +10 % du minimum hiérarchique Syntec, c’est un recul

Autant retourner directement à la convention Syntec !!

Tag(s) : #Périmés