Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Diminution des salaires en 2015

La CFDT avait demandé lors des Négociations Annuelles Obligatoires ;

  • La restitution de l’argent que la société avait spolié aux salariés en leur transférant ’une partie des cotisations retraite et des cotisations mutuelle,

  • Une augmentation générale de 1,5%,

  • Une enveloppe de 1,5% destinée à reconnaître le mérite individuel.

La Direction nous a répondu le 22 avril : Pas d’augmentation en 2015. Après les 0% de janvier, ce sera encore 0% en juillet :

  • Tant pis si la société se trouve confrontée à une nouvelle vague de démission, la Direction répond avec superbe que « le recrutement marche très bien »,

  • Tant pis aussi pour l’ambiance déjà délétère qui fait fuir beaucoup de jeunes embauchés en période d’essai, la Direction « saura l’expliquer »,

  • Tant pis enfin pour la notoriété de la société, il parait que « Ceux qui regardent certains sites internet ne sont pas dignes de Novia ».

Etant donné que la société avait répercuté sur les salariés une partie de ses charges (Cotisations retraite à partir de janvier et mutuelle à partir d’avril), c’est une baisse des salaires réels que les salariés subiront en 2015 !

Dans ce contexte, vous imaginez bien que nos autres demandes ont été rejetées :

  • Revalorisation des tickets restaurant : Trop cher !

  • Subrogation des congés paternité : Trop complexe !

  • Paiement de la prime de vacances : Ni pour les ex Effitic ni pour les nouveaux embauchés !

  • Aucun dispositif d’accompagnement pour le déménagement en Région Parisienne : On entend notre DRH dire que ceux qui habitent au sud de l’Essonne auraient dû tirer depuis longtemps les conséquences des précédents déménagements,

  • Et bien sûr, pas de télétravail si ce n’est de façon très spécifique au cas par cas,

  • Etc.

Focus sur la prime de vacances

La Direction concède qu’elle continuera à appliquer l’accord T-Systems …. Mais pas aux ex Effitic ni aux nouveaux embauchés. Pour ceux-là, sa doctrine est simple : « Le demi treizième mois fait office de prime de vacances ».

Pourtant, la jurisprudence est claire et pléthorique : Lorsque cela n’est pas précisé dans le contrat de travail, le demi-treizième mois ne peut être assimilé à la prime de vacances qui reste due. La Direction le sait d’ailleurs puisqu’elle finit par avouer à l’issue de quelques échanges que « c’est partout pareil dans le secteur » !

Dans les années 90, plusieurs d’entre nous avaient bataillé longuement pour obtenir au tribunal ce que notre société d’alors refusait de nous payer. Faudra-t-il encore saisir les tribunaux ?

Terminator ?

La CFDT a tenté d’expliquer à une Direction malentendante que les salariés étaient des adultes qui sauraient pour beaucoup d’entre eux, accepter pendant quelques temps des sacrifices si la société leur tenait enfin le langage de la vérité et leur montrait quelque considération :

  • En cessant de leur dissimuler la réalité des pertes et la criticité de l’état de trésorerie,

  • En leur présentant un véritable plan de redressement crédible et pas seulement des budgets fantastiques,

  • En balayant devant sa porte au lieu de toujours mettre une pression accrue sur les commerciaux et les intercontrats,

  • En renonçant à sa stratégie de main d’œuvre jetable pour s’engager dans une politique de ressources enfin humaines.

Dans le même temps nous apprenions l’arrivée de notre nouvelle Directrice Administrative et Financière : Evelyne Sancereau. Nous reproduisons ici les trois dernières mentions de son CV (http://esancereau-transition-manager.com/cv_french.html) pour permettre à chacun de se faire son opinion :

Mars 2013 à ce jour (fin de mission prévue en Décembre 2013) :Manager de transition, Directeur financier du Groupe GAD (abattage de porcs)Accompagnement de la Direction lors de la période de redressement judiciaire et participation active à la mise en place du plan de continuation de l'activité. CA : 450M€ effectifs 1800 personnes.

Avril 2012 à Février 2013 :Manager de transition chez Damen Shiprepair Brest SAS, Accompagnement de la Direction néerlandaise lors de la reprise d'un chantier de réparations navales pour gros navires (pétroliers, vraquiers, gaziers) CA : 70M€ effectif 250 personnes. Organisation du chantier, gestion de la reprise des effectifs, règlements des transactions avec les mandataires sociaux, négociations des contrats en cours avec les instances régionales (autorisation d'occupation du territoire maritime), mise en place de la Fonction Administration Finance et du reporting au Groupe. Organisation et pilotage des Département Achats &Logistique ainsi qu'informatique. Préparation de l'implantation d'un système informatique intégré.

Mai 2011 à Janvier 2012 : Mission d'organisation et de réalisation des transferts des processus comptables européens d'un Groupe français coté en Bourse vers son Centre de Services Partagés en Pologne.

Les voies possibles de « Transition » sont nombreuses. La CFDT craint cependant que l’actionnaire reste focalisé sur ses intérêts financiers plutôt que sur le redressement de l’entreprise dans son ensemble et la sauvegarde de nos emplois. Soyez prêts à vous mobiliser !

Situation de trésorerie

Conformément aux engagements concédés à la CFDT, la Direction a communiqué au Comité d’Entreprise la situation de trésorerie à fin mars après paiement des salaires. Nous ne pouvons pas reproduire ici des chiffres sur la confidentialité desquels nous nous sommes engagés.

  • Ces chiffres ne portent que sur les actifs disponibles. Ils doivent donc être relativisés au regard d’un passif exigible (en-cours fournisseurs, autres dettes éventuelles) que nous ne connaissons pas et au regard de la capacité de DACP à restituer les 5 millions confiés par Novia dans le cadre de la convention de trésorerie.

  • Cependant, pris isolément, ils ne mettent pas en cause la survie de la société à court terme.

La Direction a donc encore un peu de temps pour redresser la barre et éviter le naufrage. Saura-t-elle s’emparer de cette nouvelle chance pour miser enfin sur l’humain et mettre fin à ses méthodes aussi brutales qu’inefficaces ?

Tag(s) : #Périmés