Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui n’avance pas recule, nous a démontré l’ancienne direction. La nouvelle montre qu’elle veut avancer vite, mais le fait encore lentement. Néanmoins, fin janvier, les acteurs seront en place et la deuxième vitesse pourra être enclanchée.

Comme tous les salariés, la CFDT est impatiente qu’un renouveau marque la rupture avec le passé calamiteux de l’entreprise. Les adhérents CFDT veulent participer à la relance de l’entreprise, pour y imprégner leur marque.


Nominations

Le 13 décembre, un nouveau DRH est arrivé : Gilles Genêt prend la place de Jean-François Moreau, nommé en début d’année 2016.

M. Genêt a commencé par trois jours de réunions successives avec les CHSCT puis le CE, qui ont permis à chacun de se découvrir. Notre première impression est très positive, comme l’a aussi été l’action de M. Moreau, que nous remercions au passage.

Le nouveau Directeur-général, M. Loïc Delobelle, est annoncé d’ici fin janvier. Cette arrivée tardive repousse d’autant la présentation de la stratégie de l’entreprise. Le recrutement de plusieurs responsables d’agence est annoncé.


Négociations

L’année 2016, redressement oblige, a été pauvre en négociations. Elle se termine par les rémunérations 2017, mais la direction n’a pas encore donné de réponse définitive.

Etant donnés les moyens réduits de l’entreprise, la CFDT a axé ses revendications sur l’amélioration du pouvoir d’achat des salariés. Ainsi de notre demande de revaloriser les tickets restaurant de 0,50€, acceptée par la direction. Ainsi également de notre demande d’une augmentation également répartie entre tous les salariés, en signe de remerciement pour avoir supporté les difficultés sans fuir le navire.

Par ailleurs, la CFDT s’est attachée à corriger plusieurs anomalies dans les minimas applicables : nous n’avons que partiellement eu gain de cause, et entendons bien persévérer (rétroactivité « Altran », prime de vacances).


Le programme des négociations du premier semestre 2017 est d’ores et déjà chargé :

  • Temps de travail, à la demande de la direction : l’occasion peut-être de redonner un peu d’attractivité à cette entreprise ?

  • Egalité professionnelle

  • Compensation des temps de transport, frais de déplacement

  • télétravail

  • Intéressement, à la demande de la direction 

  • Protocole électoral pour les élections professionnelles, qui auront lieu en mai-juin 2017.

La réussite de ces négociations se mesurera à la capacité de la direction à écouter les salariés et leurs représentants. Comme toujours, la CFDT s’impliquera à fond et saura prendre ses responsabilités d’organisation syndicale majoritaire.


Instances représentatives du personnel

Dès début 2017, le CE et les CHSCT seront fortement sollicités par des évolutions de l’entreprise : filialisation de Car*base, réorganisation des divisions, analyse du budget prévisionnel et de la stratégie 2017, des résultats 2016, orientation vers de nouvelles activités…

Des changements sont bien nécessaires. La CFDT exprimera l’opinion des salariés sur leur contenu et afin qu’ils soient mis en place dans les meilleures conditions pour tous.

Par exemple, les élus CFDT sont très critiques sur :

  • l’emménagement prématuré des salariés à La Défense, au milieu d’un vrai chantier (cloisons et moquette en cours de pose, pas de toilettes, courants d’air fréquents … avec les nuisances qui vont avec),

  • son résultat (un mois après : climatisation toujours défectueuse, lumières trop intenses, toilettes pas opérationnelles).

Les élus CFDT ont aussi réclamé que la mutation « sauvage » des salariés rennais, en vue d’une fermeture de l’agence, soit arrêtée, afin de commencer par la concertation préalable avec les salariés et la consultation du CE.


En dehors de ces quelques « réglages » à mettre au point, la CFDT considère que les annonces de M. Tordjman lors de la réunion du CE le 15 décembre vont dans le bon sens : renforcement du commerce, mobilisation des réseaux de relations de nos nouveaux dirigeants, développement de synergies avec Investance, rencontres des principaux clients, recherche de partenariats, développement de nouvelles offres, réorganisation en agences régionales avec recrutement de responsables locaux, rencontre mensuelle des salariés en clientèle par leur responsable.


Perspectives 2017

Dialogue social

La nouvelle direction a restauré le dialogue, tant avec les salariés qu’avec leurs représentants. Reste encore à le développer et à éviter les tentations de certains à aller « plus vite que la musique ». La CFDT restera intraitable sur le respect des instances et des personnes.

Cela signifie que la CFDT est prête à discuter, plutôt que de découvrir après coup le mal fait (comme cela a été le cas avec l’ancienne direction). Comme toujours, la CFDT préfère rechercher la conciliation plutôt que d’engager une guéguerre stérile.


La période qui s’ouvre est forte d’enjeux cruciaux pour l’avenir de l’entreprise et de ses salariés. La CFDT, acteur majeur du dialogue social et représentant majoritaire des salariés, y prendra toute sa place. Les adhérents CFDT sont ainsi privilégiés pour exprimer leurs opinions et remarques.


Rejoignez-nous !

Tag(s) : #Comptes-rendus